Union des Fibromyalgiques et Douleurs Chroniques du Morbihan 1 Union des Fibromyalgiques et Douloureux Chroniques du Morbihan 2 Union des Fibromyalgiques et Douloureux Chroniques du Morbihan 3 Union des Fibromyalgiques et Douloureux Chroniques du Morbihan 1

2- Réapprendre à vivre autrement

- écouter son corps
- doser ses efforts (apprendre à les répartir dans la journée)
- faire un minimum d’exercices physiques (lorsque la douleur le permet).
- ne pas laisser la douleur s’installer
- se faire entendre et comprendre : c’est souvent très difficile dans le milieu familial, social, médical. C’est dans ce domaine que l’information par les associations reste primordiale.
- aller à l’essentiel : s’entourer de « vrais amis ». Il est vrai que la maladie fait fuir le monde, et isole. La personne malade voit les « amis » disparaître les uns après les autres. Mais on peut apercevoir à ces moments, la véritable amitié, avec des relations moins nombreuses mais plus sincères.
- voir ce qui est important dans la vie, s’accorder du temps pour soi, ne pas s’encombrer des remarques souvent blessantes adressées aux malades par les personnes non concernées par la maladie (du genre : « secoue-toi un peu », « tu ne veux pas travailler », etc…).

3- Alimentation

Nous vivons avec ce que nous faisons ingérer à notre corps : il est donc essentiel d’avoir une alimentation saine. Lorsqu’une personne souffre d’une fibromyalgie, on retrouve toujours chez elle un terrain acide. Pour améliorer l’état d’un malade fibromyalgique ou douloureux chronique, il est donc vital d’effectuer quelques changements alimentaires alliés éventuellement, selon la situation, à la prise de compléments alimentaires (toujours consulter un médecin). Dans ce domaine, il est absolument déconseillé de faire du « bricolage ».

4- Homéopathie et Phytothérapie

La Phytothérapie : Traitement des maladies par les plantes.

L'Homéopathie :

5- Toutes les techniques de détente

- Sophrologie caycédienne (par un thérapeute diplômé)
- Relaxation
- Qi Gong
- Hypnose ericksonnienne (si possible, par un médecin)

6- La Kinésithérapie douce et la Balnéothérapie

 

7- La Mésothérapie

Faite par un médecin, cette technique consiste en l’injection de produits médicamenteux aux endroits douloureux et à la surface de la peau.

8- l'Ostéopathie

Toujours rechercher un praticien effectuant de « l’ostéopathie fonctionnelle » (douce).

9- L'Acupuncture

Médecine chinoise très ancienne basée sur la circulation des énergies.

10- La Neurostimulation (TEN'S ou stimulateur électrique)

Le dispositif utilisé est un petit appareil, discret et transportable, à mettre dans sa poche. Cet appareil est relié à des électrodes (auto-collantes) que le patient positionne lui-même aux endroits les plus douloureux ou sur le trajet d’un nerf douloureux et gère lui-même l’intensité des impulsions électriques de cet appareil. Le but est que l’électricité stimule les grosses fibres nerveuses en provoquant une sensation de fourmillements, ce faisant elle empêche l’activité des fibres fines, vecteur de la douleur.

Depuis septembre 2000, les appareils de neurostimulation sont remboursés en partie par la Sécurité Sociale s’ils sont prescrits par un médecin de centre anti-douleur ou un médecin généraliste.

11- Traitements médicamenteux de la fibromyalgie et des douleurs chroniques

- anti-dépresseurs (de la famille des recapteurs de la sérotonine) : souvent prescrits à petites doses (et pas aux doses pratiquées pour la dépression nerveuses)
- myorelaxants : décontracturants musculaires, anti-épileptiques, ces derniers donnés également à petites doses.

- Antalgiques :

  • paracétamol
  • morphiniques
  • morphine pure
  • kétalar en perfusion en milieu hospitalier ou parfois à domicile.
  • patchs anesthésiants, très souvent efficaces, uniquement prescrits en milieu hospitalier

page suivante precedante Page 1 2